MM Elkouby et Jung ne veulent "pas de compétences additionnelles" !

(cf article des DNA du 7/3/2018) 

 

En somme, nos deux recalés de la politique alsacienne n'ont aucune demande à formuler, aucune revendication. Et s'ils acceptent éventuellement l'idée d'une fusion des départements, c'est à la condition expresse que cette nouvelle structure ne bénéficie "pas de compétences additionnelles". Ainsi donc, ces deux "hasbeen" de la politique strasbourgeoise, jacobins jusqu'à la moelle, ne veulent surtout pas de libertés nouvelles pour l'Alsace (ils sont ainsi dans la droite ligne de notre pitoyable Nationalrat de sinistre mémoire qui avait le renoncement pour stratégie) !

Pour MM Elkouby et Jung, l'Alsace ne réclame pas de pouvoirs supplémentaires : non, elle est heureuse de sa situation de dépendance vis-à-vis de Paris et n'a rien à redire à ses diktats ! Et dire que ces deux hommes qui n'ont aucune ambition pour l'Alsace ont représenté le peuple alsacien à l'Assemblée (pendant plusieurs mandatures pour Armand Jung) !! Pas étonnant que nous en sommes arrivés là. 

Reste le problème de leur « sentiment angoissant autonomisant » ! En quoi « l’autonomie » serait-elle en mesure d’induire de l’angoisse, sauf à des thuriféraires du jacobinisme et du centralisme parisien.  C’est au contraire un système de gestion moderne, efficient, pertinent des collectivités. Il est fondé sur le principe de la subsidiarité à savoir : la possibilité offerte à l’entité administrative la plus proche du problème à traiter de gérer ce qui peut l’être de la façon la plus efficace et la plus démocratique à cet échelon là… alors pourquoi cette peur ?

Pour soigner cette terrible angoisse, il faudrait juste qu'ils fassent tous les deux une petite virée d'information en Suisse ou au Südtirol, c'est pas loin d'ici, un petit déplacement qui pourrait éventuellement leur ouvrir les yeux et les guérir définitivement de cette peur irrationnelle qui semble les tarauder. Encore qu'il n'est pas sûr qu'ils veuillent ouvrir les yeux pour voir... même placés face à la criante évidence de la supériorité incontestable de l'autonomie/fédéralisme sur le centralisme à la française dont toute l'Europe s'accorde à penser qu'il est périmé et antidémocratique ! Et ils se prétendent progressistes, na Gsundheit ! Quel manque d'ambition pour leur pays : des laquais de Paris, rien que de tristes laquais.  

Bernard Wittmann - 8.3.2018

  

Article DNA du 7/03/2018 (auteur inconnu)

Armand Jung et Eric Elkouby, actuel conseiller départemental, ont été reçus par le préfet Jean-Luc Marx dans le cadre de sa mission sur l’avenir institutionnel de l’Alsace. Les deux anciens députés lui ont dit qu’ils n’étaient pas opposés à la fusion des deux départements, sous condition que ce soit après un référendum et sans compétences additionnelles. Ils ont aussi regretté que ce débat « réveille toutes les formes de populisme et crée un sentiment angoissant autonomisant ».